Nux Aquaticus

nuxaquaticus-BoyerC.BOYER, Série Nux Aquaticus, 9 dessins, encre, 2015. photo : Cyril Gabbero

Cette série de dessins restitue la vision d’un monde microscopique où les éléments s’enlacent et se répondent. Chaque dessin s’inscrit dans un cercle, dont la forme renvoie à l’œil du microscope comme aux hublots d’un sous-marin.

L’utilisation de l’encre, une technique vivante qui demande de savoir jouer avec le tracé, la dispersion de la couleur sur le papier et les réserves d’eau, participe d’ailleurs à la suggestion d’un univers aquatique.

Nux Aquaticus nous invite à (re)découvrir le vivant sous un prisme poétique et esthétique, mais aussi ludique. L’installation des dessins au format carré fonctionne ainsi comme un jeu de puzzle. Ces neufs dessins sont interchangeables : on peut les déplacer, les orienter différemment et permettre ainsi de nouvelles lectures, créer d’autres mouvements, imaginer de multiples interactions.

Charleyne Boyer s’intéresse ici au décalage entre le sérieux des images scientifiques et l’imaginaire que ces mêmes images déclenchent dans le regard du néophyte ou du non-spécialiste. Pour réaliser ce projet, elle s’est approprié des formes provenant d’images scientifiques fournies par l’IGDR. Nux Aquaticus s’inscrit dans la continuité d’un travail de gravure intitulé Coordonnées cellulaires, réalisé deux ans plus tôt avec le chercheur Erwan Watrin.

Dorothée PETROFF-VOGELI
Publicités