2017

OPÉRATION CRAPAUD

IMG_0063
OPÉRATION CRAPAUD, ou la recherche du prince charmant, installation, dessin sur papier de bois, 2017

La Maison de la consommation et de l’environnement, en partenariat avec Bretagne vivante, vous invite à découvrir une exposition réalisée par Charleyne Boyer sur le thème des crapauds calamites. Il s’agit de dessins pensés comme des décors réalisés sur du carton de bois.

Ce projet met en relation le travail de terrain du naturaliste qui doit chercher les crapauds pour compter les populations et les contes traditionnels où la figure du crapaud est assimilée à celle du prince victime d’un envoutement.

Le visiteur, à l’instar du naturaliste, est invité à chercher, au milieu d’un décor miniature, des crapauds calamites. Une ligne jaune, rappelant la ligne portée sur le dos par des membres de l’espèce, circule entre les différents espaces invitant le regard à la suivre pour trouver les animaux. Le spectateur devient alors chercheur de l’espèce protégée ou princesse à la recherche de l’animal enchanté.

Les espaces représentés dans les dessins font écho à la fois au conte de fée (ruines de châteaux et d’édifice religieux) tout en prenant en compte le milieu naturel de l’espèce (point d’eau, végétation…). Ce sont donc des espaces dans lequel on pourrait imaginer trouver l’espèce.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

APRÈS LA TEMPÊTE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
crédit photo: C.Bazin

Après la tempête, ensemble de cinq modules, plâtres, résines, algues, coquillages…, 2017

Les cinq blocs de plâtres renferment chacun une petite zone d’observation à la manière d’un écrin. Les accidents visibles sur les blocs contrastent avec le calme apparent des ces petits espaces qu’ils renferment et semblent protéger à la fois. Ce travail tente de suggérer le contraste paradoxal entre la violence des mouvements de la mer et les espaces de quiétude que ces mêmes mouvements génèrent.
Il fait écho à la série de photographies réalisée à Port-Louis en octobre 2017, Zones d’observation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ZONES D’OBSERVATIONS

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Zones d’observation, ensembles de 10 photographies, Intax mini, 2016, Port-Louis

Le mouvement des marées laissent apparent, au milieu des rochers, des zones ou l’eau reste prisonnière. Ce sont des petits observatoires où des fragments de faune et de flore marines se trouvent enfermés, pour un temps. Permettant, ainsi, aux enfants, aux rêveurs et aux curieux de les observer, de prendre connaissance de ce que la mer cache. Ce sont des aperçus, qui, loin de révéler toutes la vie océanique, éveillent une forme de contemplation.
Cet ensemble de photographies ne permet de distinguer clairement ce que ces zones d’observations renferment. Elles fonctionnent comme des révélateurs de souvenirs. Des taches de couleurs, une certaine luminosité se révèlent permettant, à celui qui prend le temps, de retrouver dans sa mémoire ce qu’il a put observer en bord de mer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités